Chapitre 24-1

Blocs et Instances

 

 

 

 

 

 

 

1 – Les Blocs

 

2 – Les Instances

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour au sommaire principal

 

 

Retour au sommaire principal

 


1 – LES BLOCS

Les modles et dessins de 3D Turbo sont conus avec des entitŽs graphiques dŽcrites au Chapitre "Les EntitŽs Graphiques".

 

Il est souvent nŽcessaire de pouvoir utiliser plusieurs fois les mmes entitŽs ou groupes d’entitŽs (objets) et, au cours du projet, de leur en substituer d’autres, ou de les modifier toutes de manire identique.

 

Le systme des Blocs offre la possibilitŽ de crŽer des objets dits Ç Instances È qui restent dŽpendantes de leur Bloc gŽniteur (appelŽ aussi Bloc Pre). Toute modification du gŽniteur sera rŽpercutŽe sur ses instances, et un autre gŽniteur peut treÊ associŽ ˆ des instances existantes, ce qui les transformera instantanŽment, en respectant leur position et leurs dimensions.

 

1 - DŽfinition d'un BLOC

Un Bloc est un groupe d'entitŽs et de propriŽtŽs qui est mŽmorisŽ sous un nom unique qui l'identifie.

Il est possible de crŽer des Blocs constituŽs d'entitŽs provenant deÊ calques diffŽrents.

Un Bloc peut contenir absolument n’importe quels types et quantitŽ d’entitŽs gŽomŽtriques, 3D, 2D ou mixtes 2D/3D, de cotations, d’objets pres et fils.Ê Mais un Bloc contient toujours :

 

-       un super-objet qui regroupe l’ensemble et porte le nom du Bloc.

-       Un Liaison RŽfŽrentielle (snap) servant de rŽfŽrentiel de positionnement et de dimensionnement.

 

Ces 2 ŽlŽments sont crŽŽs automatiquement, s’ils n’ont pas ŽtŽ crŽŽs manuellement par l’utilisateur.

 

LesÊ BlocsÊ apparaissent sous la forme d’Objets de Bureau rŽsidant sur le Bureau de 3D Turbo. Pour les distinguer des Objets GŽomŽtriques qui sont bordŽs d’un filet noir, les BlocsÊ sont bordŽs d’un filet rouge :

 

 

 

<- Blocs

 

 

<- Objets GŽomŽtriques

 

 

Les blocs se manipulent exactement de la mme manire que les autres objets bureau. Ils forment cependant un groupe sŽparŽ et peuvent tre manipulŽs globalement de manire indŽpendante des autres objets de bureau.

 

Avant de poursuivre la lecture du prŽsent chapitre, il est recommandŽ d’avoir parfaitement assimilŽ le chapitre 24 – Les ObjetsÊ auquel le prŽsent chapitre fait continuellement rŽfŽrence

 

 

2 - PropriŽtŽs des BLOCS

Nom d'un Bloc :

 

Chaque Bloc est identifiŽ par un nom unique dans l'ensemble des Blocs du projet en cours. Ce nom fait le lien permanent entre le Bloc et ses Instances. Pour cette raison, le caractreÊ # est interdit dans la syntaxe des noms de Bloc.

 

Il est recommandŽ d’utiliser des caractres MAJUSCULES pour nommer les Blocs, afin de les diffŽrentier clairement. Mais ceci ne constitue pas une obligation.

 

Composition d'un Bloc :

 

Un Bloc est composŽ de n’importe quel type et quantitŽ d’entitŽs graphiques, de cotation et d’objets, compactŽs sous la forme d’un Objet de Bureau.

 

Super-Objet :

 

L’ensemble des entitŽs devant former un Bloc sont regroupŽes automatiquement (s’il elles ne le sont pas dŽjˆ au moment de sa crŽation) dans un objet global (dit Super-Objet) dont le nom sera identique ˆ celui du Bloc.

 

ÊÊÊ

 

RŽfŽrentiel de positionnement :

 

Chaque Bloc est ŽquipŽ d’un rŽfŽrentiel de positionnement, sous la forme d’une Liaison rŽfŽrentielle portŽe par le Super-Objet. Ce rŽfŽrentiel sera choisi de manire ˆ reflŽter les caractŽristiques privilŽgiŽes de l’objet : point de rŽfŽrence dit Point Chaud, orientation et calage par rapport aux axes X,Y,Z.. Le nom de ce rŽfŽrentiel sera obligatoirement : *i_snap

 

Point Chaud :

 

Chaque Bloc contient un Point Chaud , qui est le point par lequel le bloc sera tenu lors d’une instanciation interactive. Il est recommandŽ que ce point chaud soit aussi, logiquement, l’origine du RŽfŽrentiel de positionnement.

 

 

 

3 – CREATION d’un BLOC

Les outils de crŽation d’un Bloc :

Les Blocs peuvent tre crŽŽs :

 

1)     Ë partir de la SŽlection courante via le menu contextuel de la fentre de travail,

 

en choisissant l’item Ç  CrŽer un Bloc avec la SŽlection  È.

 

Le Bloc nouvellement crŽŽ appara”tÊ dans le coin haut gauche du Bureau :

 

 

2)     Ë partir de l’objet courant sŽlectionnŽ dans le Gestionnaire d’Objets

 

en choisissant l’item Ç CrŽer un Bloc avec l’Objet È.

 

Le Bloc nouvellement crŽŽ appara”tÊ dans le coin haut gauche du Bureau :

 

 

 

 

3)     Ë partir d’un Objet de Bureau existant via le menu contextuel des Objets de Bureau :

 

en choisissant l’item Ç Convertir en BlocÈ.

 

Le Bloc nouvellement crŽŽ appara”tÊ dans le coin haut gauche du Bureau :

 

 

 

 

 

 

 

 

ÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊ

 

 

1 - CrŽer un Bloc ˆ partir de la SŽlection

 

 

 

Pour crŽer un bloc ˆ partir de la SŽlection :

 

SŽlectionner un ensemble d’entitŽs graphiques dans le projet en mode SŽlection de Points. La sŽlection peut tre inter-calques.

 

DŽrouler le menu contextuel de la fentre de travail et choisir l’item

 

.

 

La fentre de composition du nom du Bloc est prŽsentŽe. Elle affiche la liste des Blocs visibles dans le projet. En cliquant dans cette liste, on transfre le nom choisi dans le champ d’Ždition.

 

Entrer ou complŽter le nom du Bloc de manire ˆ ce que ce nom soit unique. La fentre refuse tout nom existant dŽjˆ. Cliquer sur OK pour confirmer la crŽation ou Annuler pour l’abandonner

 

Si un super-objet ne couvre pas la sŽlection, il est automatiquement crŽŽ.

 

Si le super-objet ne porte pas une liaison rŽfŽrentielle, une liaison (*i_snap) est crŽŽe automatiquement, avec pour origine, le point chaud de la sŽlection.

 

 

Ë propos des liaisons rŽfŽrentielles des Blocs :

 

La crŽation automatique d’une liaison rŽfŽrentielle *i_snap sur un Bloc ne crŽe probablement pas une liaison reprŽsentative de l’attitude de l’objet dans l’espace.

C’est pourquoi il est souhaitable que cette liaison soit crŽŽe manuellement par l’opŽrateur ˆ l’aide de l’onglet Ç Snaps È de l’Žditeur d’objets. En effet, si des Blocs reprŽsentent des objets similaires pouvant se substituer l’un ˆ l’autre, (par exemple une reprŽsentation simplifiŽe et une reprŽsentation complte, ou des reprŽsentations Žquivalentes) ces Blocs devraient porter des liaisons rŽfŽrentielles orientŽes de manire similaire.

 

 

Les liaisons rŽfŽrentielles servent au repŽrage de la position et ˆ la mesure des facteurs d’Žchelle ˆ appliquer aux Instances, car les Instances peuvent tre repositionnŽesÊ par translation etÊ rotation et leurs dimensions modifiŽes par homothŽtie.

 

Ë propos du contenu gŽomŽtrique d’un Bloc:

 

Le contenu gŽomŽtrique d’un Bloc peut provenir d’un ensemble de calques. Cependant, lors de l’instanciation de ce Bloc, toute la gŽomŽtrie sera dŽposŽe dans le calque courant. Il peut donc tre utile d’Žviter l’usage du type de trait Ç du calque È pour les vecteurs d’un Bloc.

Un bloc peut contenir des cotations disposŽes dans les diverses vues envisagŽes pour les instances de ce Bloc.

Un Bloc ne peut pas contenir moins de 3 Points. Toute tentative de crŽation d’un bloc avec moins de 3 points sera refusŽe avec le message :

 

 

Ë propos de la structure des Objets dans un Bloc :

 

Au moment de la crŽation d’un Bloc, sa gŽomŽtrie peut avoir ŽtŽ organisŽe en Objets.

 

 

Il est souhaitable qu’un Objet global (dit Super-Objet) couvre la totalitŽ de la gŽomŽtrie.

LeÊ nom de ce Super-Objet sera utilisŽ lors de la crŽation du Bloc, ˆ moins qu’il ne soit modifiŽ ultŽrieurement pour raison d’homonymie. Si aucun Super-Objet n’est dŽtectŽ, il sera automatiquement crŽŽ. Son nom sera celui donnŽ au Bloc. Etant automatiquement crŽŽ, il sera dotŽ d’une liaison rŽfŽrentielle crŽŽe Žgalement automatiquement. Cette liaison ne reprŽsente donc pas forcŽmentÊ ni le meilleur point chaud, ni les meilleurs axes de rŽfŽrences. C’est pourquoi il est souhaitable que le Super-Objet et sa liaison rŽfŽrentielle soient crŽŽs par l’opŽrateur.

 

Un Bloc peut tre composite, c’est-ˆ-dire que certains des objets le composant sont eux-mmes des Instances.

 

Par exemple, dans la scne ci-dessous, les 4 chaises sont elles-mmes des Blocs instanciŽs. La crŽation d’un Bloc Ç SALLE A MANGER È va donc entra”ner les instances des Chaises dans le Bloc.

 

 

 

La crŽation d’une salle de restaurant par instanciation du Bloc Ç SALLE A MANGER È va rŽintroduire le Bloc CHAISE dans les instances

 

 

Il sera alors possible

 

Soit de ne changer que les chaises

 

 

Soit de changer l’ensemble entier ;


Les Blocs composites sont donc des ensembles d’objetsÊ gŽomŽtriques et d’objets instances. La combinaison de ces 2 types d’objets dans un Bloc est sans limite et permet la crŽation de Blocs sophistiquŽs.


 

 

 

 

 

 

 

 

2 - CrŽer un Bloc ˆ partir de l’Objet Courant

 

 

 

 

Rappel :ÊÊ l’Objet Courant est l’objet sŽlectionnŽ dans la liste des Objets du calque courant :

 

 

Pour crŽer un bloc ˆ partir de l’objet courant :

 

DŽrouler le menu contextuel de la fentre du Gestionnaire d’Objets et choisir l’item :

 

ÊÊ

 

La fentre de composition du nom du Bloc est prŽsentŽe. Elle affiche la liste des Blocs visibles dans le projet. En cliquant dans cette liste, on transfre le nom choisi dans le champ d’Ždition.

 

Entrer ou complŽter le nom du Bloc de manire ˆ ce que ce nom soit unique. La fentre refuse tout nom existant dŽjˆ. Cliquer sur OK pour confirmer la crŽation ou Annuler pour l’abandonner

 

Si un super-objet ne couvre pas la sŽlection, il est automatiquement crŽŽ.

 

Si le super-objet ne porte pas une liaison rŽfŽrentielle, une liaison (*i_snap) est crŽŽe automatiquement, avec pour origine, le point chaud de la sŽlection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 - CrŽer un Bloc ˆ partir d’un Objet de Bureau

 

 

 

 

Pour crŽer un Bloc ˆ partir d’un Objet de Bureau :

 

 

 

DŽrouler le menu contextuel de l’Objet de Bureau et sŽlectionner l’item

 

 

L’objet choisi est dupliquŽ en un nouveau Bloc.

 

La fentre de composition du nom du Bloc est prŽsentŽe. Elle affiche la liste des Blocs visibles dans le projet. En cliquant dans cette liste, on transfre le nom choisi dans le champ d’Ždition.

 

Entrer ou complŽter le nom du Bloc de manire ˆ ce que ce nom soit unique. La fentre refuse tout nom existant dŽjˆ. Cliquer sur OK pour confirmer la crŽation ou Annuler pour l’abandonner

 

Si un super-objet ne couvre pas la sŽlection, il est automatiquement crŽŽ.

 

Si le super-objet ne porte pas une liaison rŽfŽrentielle, une liaison (*i_snap) est crŽŽe automatiquement, avec pour origine, le point chaud de la sŽlection.

 

 

2 – MODIFIER un BLOC

Pour modifier le contenu d’un Bloc :

 

Instancier ce Bloc dans un calque vide,

 

Geler l’instance ainsi crŽŽe,

 

Modifier ce qui doit l’tre ˆ l’aide des outils de modŽlisation / dessin,

 

DŽtruire le Bloc d’origine,

 

RecrŽer un Bloc.

 

 

3 – MAINTENANCE DES BLOCS

Destruction d’un Bloc

Pour dŽtruire dŽfinitivement un Bloc 3 mŽthodes sont possibles :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Appeler son menu contextuel et choisir la rubrique Effacer.

 

 

 

ou

Cliquer-Glisser le Bloc dans la poubelle.

 

Il n’y a pas de Annuler/Refaire (Undo/Redo) sur la destruction des blocs

 

 

 

ou

 

Cliquer-Glisser le Bloc depuis le Gestionnaire de Blocs dans la poubelle.

 

 

Si le Bloc est instanciŽ dans le projet courant, le dialogue suivant est affichŽ :

 

 

Il n’y a, en principe, pas d’inconvŽnient ˆ dŽtruire un bloc dŽjˆ instanciŽ, car les instances sont fonctionnellement indŽpendantes de leur Bloc pre. Le seul risque est de perdre la dŽfinition d’un BlocÊ dans le projet. Cependant, un bloc peut toujours tre reconstruit ˆ partir d’une de ses instances. Enfin la substitution des instances d’un bloc par un autre bloc nŽcessite la prŽsence du bloc original pour s’effectuer. Si le Bloc original n’existe plus, il ne sera plus possible de remplacer ses instances.

Destruction de tous les Blocs

Pour dŽtruire dŽfinitivement tous les Blocs,

 

cliquer dans l’un d’eux avec la touche Alt et glisser les dans la poubelle. Cette procŽdure est identique ˆ celle des Objets gŽomŽtriques.

Enregistrement des Blocs

Les Blocs s’enregistrent ˆ trois endroits :

 

1) dans le document courant lors d’un Enregistrer ou Enregistrer-sous.
2)ÊÊÊ dansÊ l’environnement courant lorsqu’on quitte 3D Turbo.

3)ÊÊÊ dans un fichier Bibliothque

 

Les Blocs sont rechargŽs au lancement de 3D Turbo etÊ ˆÊ l’ouverture d’un document.

 

 

Les Blocs mŽmorisŽs dans un fichier Bibliothque deviennentÊ des Objets normaux, mais toujours ŽquipŽs de leurs principales caractŽristiques : le rŽfŽrentiel et le point chaud.

Il suffit de les re-glisser sur le Bureau et de les convertir en Blocs.

 

Pour obtenir des Blocs en bibliothque qui s’instancient automatiquement lors de leur extraction, il suffit de crŽer le Bloc en bibliothque ˆ partir dune de ses instances.


2 – LES INSTANCES

Le systme d’objets instanciŽs deÊ 3D Turbo est particulirement puissant car il s’applique ˆ n‘importe quelles entitŽs, qu’elles soient 3D ou 2D.

 

 

1 - DŽfinition d'unE INSTANCE

 

Une Instance est un objet copie d’un Bloc ou copie d’une autre instance de mme type, rŽsidant dans un calque.

 

Une Instance est donc un Objet dans un calqueÊ qui :

 

1)     est typŽ "Instance" ;Seul un objet pre (niveau 0) peut tre typŽ instance, ce qui permet ˆ ses fils d'tre de n'importe quel type (spline, ...). Un objet fils n'est donc jamais une instance.Ê Les objets Instance sont affichŽs en violet dans la liste du Gestionnaire d’Objets.

 

2)     dŽtient un point Chaud, qui est le premier point de cet objet.

 

3)     dŽtient une liaison rŽfŽrentielle (snap) nommŽe "*i_snap" pour le positionnement par rotation (ce snap est issu du Bloc pre)

 

4)     rŽfŽrence un Pre d'instance ( un "Bloc" ). Cette rŽfŽrence se fait par la racine du nom du Bloc pre

 

 

Si le Bloc pre porte le nom Chaise, ses instances porteront les noms

 

Chaise#001

Chaise#002

Chaise#003

…..

 

Inversement, pour retrouver le nom du Bloc pre d’une instance, il faut retirer le postfix de sŽrie #xxx

 

Une instance nommŽe Brique#050 est donc la 50 ime copie du Bloc nommŽ Brique.

 

Les instances sont des objets normaux. On peut donc les manipuler comme tels, les renommer, etc.. avec les avantages et inconvŽnients dŽcrits ci-aprs.

 

2 - PropriŽtŽs des INSTANCES

Un objet Instance hŽrite des propriŽtŽs de son Bloc pre.

 
Composition d'une Instance :

 

Une Instance est composŽe de n’importe quel type et quantitŽ d’entitŽs graphiques, de cotation et d’objets, compactŽs sous la forme d’un Objet dans un calque.

 

Super-Objet :

 

L’ensemble des entitŽs formant une Instance sontÊ dans un objet pre de niveau 0 (dit Super-Objet) dont le nom est dŽrivŽÊ du nom de son Bloc pre.

 

 

RŽfŽrentiel de positionnement :

 

Chaque instance est ŽquipŽe d’un rŽfŽrentiel de positionnement, sous la forme d’une Liaison rŽfŽrentielle portŽe par le Super-Objet. Ce rŽfŽrentiel est hŽritŽ du Bloc pre. Le nom de ce rŽfŽrentiel est obligatoirement : *i_snap

 

 

Point Chaud :

 

Chaque Instance contient un Point Chaud, hŽritŽ de son Bloc pre, qui est le point par lequel l’objet sera tenu lors des opŽrations interactives. Ce point chaud est aussi, habituellement, l’origine du RŽfŽrentiel de positionnement.

 

Les utilisateurs avertis auront compris qu’une Instance est, en somme, un Objet normal dont on a encadrŽ les caractŽristiques.

 

Une instance est un objet classique !

 

Par consŽquent, il est parfaitement possible de crŽer une instance de toutes pices avec les fonctions de crŽation et d’Ždition d’objet et de crŽation de snap, totalement indŽpendamment d’un Bloc, ds lors qu’on en respecte les caractŽristiques.

 

En corollaire, un objet de type "instance" perd son type instance :

Ê

ÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊ • Si on le gle ( ce qui le re-type GŽomŽtrique et enlve le prŽfixe *i_Ê )

ÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊ • Dans certaines transformations (SymŽtrie, Retournement,...)

 

Le grand intŽrt des instances de 3D Turbo est que :

 

1)     La dŽpendance au Bloc pre est faible. Si le bloc Pre n'existe plus, ses instances continuent d’exister et peuvent mme se cloner !

 

2)     Les instances se comportent (ˆ quelques exceptions prs) comme des objets normaux.

 

3)     Elles sont ˆ la fois 3D et 2D

 

4)     Et mieux encore : il est possible de reconstruire un Bloc pre ŽgarŽ ˆ partir d'une de ses instances !.

 

Un objet classique substituable !

 

Ë la diffŽrence des objets classiques qui sont permanents, les Instances peuvent tre instantanŽment remplacŽes / substituŽes par un autre BlocÊ Cette substitutionÊ s’effectue sur demande de l’opŽrateur. Elle est quasi-instantanŽe, mme si les instances concernŽes ont ŽtŽ transformŽes par rotation et/ou homothŽtie.

 

Il n’y a d’intŽrt ˆ utiliser les Instances ˆ la place des Objets GŽomŽtriques, que siÊ on a l’intention de les remplacer massivementÊ pour quelque raison que ce soit, par exemple :

 

- insŽrer un type d’huisserie ou de mobilier, et les substituer par d’autres,

- ou insŽrer des versions simplifiŽes d’un objet en cours d’Žtude, et les substituer par une version dŽtaillŽe en fin d’Žtude,

- ou insŽrer des versions d’un objet et les substituer par un objet similaire,

- ouÊ insŽrer des versionsÊ d’un Bloc 2D cotŽ et enrichi d’une certaine manire, et les substituer par le mme cotŽ et enrichi diffŽremment.

 

 


3 – CREATION d’ INSTANCES

Les Instances Žtant des objets normaux, elles se crŽent de la mme manire que les objets. Seules certaines opŽrations, expliquŽes ci-aprs, sont interdites sur les Instances.

CrŽation d’une Instance ˆ partir d’un Bloc

Pour crŽer une instance d’un Bloc, Cliquer/Glisser le Bloc dans le fentre de travail et le positionner de la manire habituelle.

 

CrŽation d’une Instance ˆ partir du Gestionnaire de Blocs

Pour crŽer une instance d’un Bloc, Cliquer/Glisser l’imageÊ Bloc dans le fentre de travail et le positionner de la manire habituelle.

 

CrŽation d’une Instance ˆ partir d’un Objet

Pour crŽer une Instance ˆ partir d’un objet standard :

ÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊ

-       CrŽer un snapÊ *i_snapÊ sur ce objet,

-       SŽlectionner cet objet,

-       Donner ˆ cet objet le typeÊ ÇInstance È ˆ l’aide du menu de typage.

 

 

Si la crŽation duÊ *i_snap a ŽtŽ omise, il sera crŽŽ automatiquement.

Attention : vŽrifier si ce snap convient, sinon, effacez le et crŽer un snap correct manuellement.

 

L’instance crŽŽe par cette procŽdure est orpheline. Elle n’est pas rattachŽe ˆ un Bloc.

Il est nŽanmoins possible de la stocker dans une Bibliothque, d’o elle ressortira automatiquement sous forme de Bloc lors d’une extraction ultŽrieure, ou d’en faire un Bloc par les mŽthodes exposŽes aux paragraphes prŽcŽdents.

CrŽation d’ Instances multiples

Les faons de crŽer de multiples Instances sont nombreuses et correspondent globalement aux possibilitŽs de duplication d’objets normaux, ˆ savoir :

 

Par collage si le contenu du Presse-Papier est une/des instances,

Par collage multiple sur sŽlection si le contenu du presse Papier est une instance,

Par duplication d'un objet instance existant,

Par duplication rythmŽe d'un objet instance existant,

Par duplication le Long de...Ê d'un objet instance existant,

Etc..

 

NOTA:ÊÊÊÊ Les SymŽtries et les RetournementsÊ dŽtruisent l'Žtat d'instance.

 

4 – MODIFICATION d’ INSTANCES

Modifications gŽomŽtriques

 

Les fonctions qui modifient les instances sont, globalement, toutes les fonctions de transformation. Si la modification n’est pas possible, le dialogue suivant en informe l’opŽrateur :

 

 

Translation

autorisŽe si la sŽlection ne contient que des instances compltes

ou des parties d’une seule instance.

 

Rotation 2D

autorisŽe si la sŽlection ne contient que des instances compltes

ou des parties d’une seule instance.

 

Rotation 3D

autorisŽe si la sŽlection ne contient que des instances compltes

ou des parties d’une seule instance.

 

 

HomothŽtie

 

autorisŽe si la sŽlection ne contient que des instances compltes

ou des parties d’une seule instance.Ê et si les 3 facteurs d'Žchelles sont identiques, positifs et non nuls

 

SymŽtrie

Retournement

AutorisŽe mais les objets rŽsultants perdent le statut d'instance

Alignements de cote

Interdit

Alignements sur grille

Interdit

Alignement sur Direction

Interdit

Projection sur Direction

Interdit

Froissage

Interdit

Coupe

AutorisŽe mais les objets coupŽs perdent le statut d'instance

Coupe multiple

AutorisŽe mais les objets coupŽs perdent le statut d'instance

Profil de coupe intŽgrŽ

AutorisŽe mais les objets coupŽs perdent le statut d'instance

 

Profil de coupe non intŽgrŽ

AutorisŽe

 

Toutes autres constructions sur un objet instance restent autorisŽes, mais sont perdues en cas de substitution du Bloc pre. (Coupe, crŽation-effacement de vecteurs, trononnage, intersection, modification de facettes, de cotations,...).

 

Les Objets fils d'une instance restent des objets normaux. Il n'est pas recommandŽ de les manipuler en dehors de leur pre instance.

 

Les modifications partielles ou modifications des fils d'une instance (effacement,…) sont permises mais perdues en cas de substitution.

 

Les modifications partielles ou modifications des fils d'une unique instance (sauf l’effacement) sont rŽpercutŽes intŽgralement sur toutes les instances de la mme famille.

 

Geler des Instances

 

Geler des instances c’est leur faire perdre leur statut d’instance et leur faire gagner le statut d’objets normaux.

 

Pour geler toutes les instances d’un mme type (c’est ˆ dire issues d’un mme pre) :

 

SŽlectionner une instance parmi celles que l’on souhaite geler,

 

DŽrouler le menu contextuel du Gestionnaire d’Objets et choisir Ç Geler les instances È

 

ˆˆ

 

Toutes les Instances de mme gŽnŽration appartenant au groupe de visualisation sont transformŽes en objet gŽomŽtrique normal.

Cette fonction peut tre annulŽe par Undo / Redo

Les Instances gelŽes Žtant devenues des objets normaux, elles ne peuvent plus tre substituŽes.

 

Il est tout ˆ fait possible de redonner son statut d’instance ˆ une instance gelŽe. Il suffit de lui redonner le type Ç Instance È ˆ l’aide du menu de typage des objets.

 

Pour geler seulement quelques instances d’un mme type :

 

ProcŽder comme prŽcŽdemment mais choisir le menu dynamique Ç Geler les instances SŽlectionnŽes È.

 


Substituer des Instances

 

Substituer une instance signifie remplacer son contenu par le contenu d’un autre Bloc, ou du mme Bloc modifiŽ. Cette fonction justifie ˆ elle seule l’existence des Instances.

 

Pour substituer une instance par un Bloc :

 

- SŽlectionner une des instances ˆ substituer dans le Gestionnaire d’Objets.

 

- DŽrouler le menu contextuel du Gestionnaire d’Objets et choisir l’item ÇChanger le Bloc Pre par… È

 

- Dans le menu listant tous les Blocs prŽsents dans le projet, choisir celui qui servira ˆ la substitution.

 

 

Cette fonction ne peut pas tre annulŽe ou refaite par Undo / Redo

Avant la substitution

 

 

 

Pendant la substitution ( si elle dure plus deÊ 1 seconde ! )

 

Aprs la substitution

 

Les instances peuvent avoir ŽtŽ modifiŽes par translation, rotation et homothŽtie.

La substitution prŽserve ces modifications comme le montrentÊ les exemples ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 
Substituer les Instances sŽlectionnŽes

 

Pour substituer des instances choisies par un Bloc :

 

- SŽlectionner les instances ˆ substituer dans le Gestionnaire d’Objets.

 

-       DŽrouler le menu contextuel du Gestionnaire d’Objets et choisir l’item ÇDans les Instances SŽlectionnŽesÈ

 

 

 

- Dans le menu listant tous les Blocs prŽsents dans le projet, choisir celui qui servira ˆ la substitution.

 

 

 

 

 

 

 

 

5 – RECONSTRUCTION D’un BLOC

Pour reconstruire un Bloc ˆ partir d’une de ses instances, procŽder comme suit :

 

-       Mettre l’instance dans une position significative ˆ l’aide des outils de rotation, translation,…

-       Geler l’instance

-       SŽlectionner l’instance

-       CrŽer un Bloc avec la SŽlection.

 

 

6 – Fusion des Blocs d’un document

Pour extraire les blocs d’un document sur disque et les fusionner avec les Blocs du projet courant, utiliser le menu Fichier/Fusionner… ou l’ic™ne Êet choisir le fichier ˆ fusionner.

 

Le dialogue de Fusion est prŽsentŽ.Ê Activer l’onglet Blocs.

La liste des Blocs du document choisi est affichŽe :

 

 

SŽlectionner le ou les Blocs ˆ fusionner

 

Le panneau Blocs prŽsente la liste des Blocs dŽtectŽs dans le document ˆ fusionner. Naviguer dans ce panneau ˆ l’aide des outils habituels (Flches du clavier, …) SŽlectionner dans ce panneau le ou les Blocs ˆ fusionner. La zone d’affichage prŽsente le contenu du dernier Bloc sŽlectionnŽ.

 

Pour ajouter un Bloc ˆ la sŽlection, cliquer avec la touche Maj

Pour ajouter-retirer un Bloc de la sŽlection, cliquer avec la touche Cmd ( Ê). Cliquer-Glisser avec l’une ou l’autre touche pour ajouter-retirer une plage de Blocs

 

Cliquer Fusionner pour charger les Blocs sŽlectionnŽs sur le Bureau de 3D Turbo.

 

Extraction par Cliquer-Glisser

 

SŽlectionner dans le panneau le ou les Blocs ˆ fusionner.

Cliquer-Glisser l’image du Bloc sur le Bureau de 3D Turbo.